🇺🇸 Incendie en Californie le bilan s’alourdit à 59 morts, les incendies font toujours rage.

Comme cela était redouté, le bilan des incendies en Californie a été revu à la hausse. Le « Camp fire », au nord, en est à sa 56e victime et le « Woolsey fire », au sud, a désormais fait trois morts. Ce qui porte ce nouveau bilan, toujours provisoire, à 59 victimes au total. Toutes n’ont pas été identifiées.

130 personnes toujours portées disparues. L’enjeu pour les autorités, alors que les incendies sévissent toujours dans la région, est aussi désormais d’établir un bilan le plus précis possible et surtout de lever le doute sur les nombreux disparus qui sont encore à déplorer. Pour ce faire, les effectifs des secours consacrés à cette tâche ont été presque doublés et à présent 461 personnes, aidées de 22 chiens spécialisés dans la recherche de restes humains, sont déployées sur le terrain.

A ce stade, le « Camp fire » a dévasté plus de 55 000 hectares de terrain, rayant ainsi de la carte la ville de Paradise, dans le comté de Butte, près de Sacramento, ne laissant plus que des carcasses de voitures, des maisons éventrées et de la végétation carbonisée. Située à 280 kilomètres au nord de San Francisco. Les feux ne cessant de progresser, les habitants ont été contraints de fuir la ville en pleine nuit. Ils se retrouvent sous des centaines de tentes dressées au pied levé à proximité de la ville dans la nuit.

Les pompiers californiens ont reçu une importante aide aérienne, mais le feu avance toujours. Dans le nord de la Californie, des précipitations pourraient venir en aide aux soldats du feu, mais pas avant la fin de la semaine prochaine. Les autorités locales ont également lancé une alerte à la pollution de l’air en raison des fumées. L’ordre d’évacuation est toujours en vigueur et ne devrait pas être levé avant plusieurs semaines. Les habitants dont les maisons ont été épargnées ne sont de toute façon pas près de pouvoir y vivre. « C’est un marathon, pas un sprint, mais nous allons y travailler tous ensemble et reconstruire », a déclaré Mark Ghilarducci, du bureau des services d’urgence de Californie.

L’origine des incendies n’a pas encore été identifiée mais plusieurs victimes ont lancé une action en justice à San Francisco contre le fournisseur local d’électricité Pacific Gas & Electricity (PG & E).

Photo JOSH EDELSON / AFP

Une vidéo d'un drone montre la dévastation à Paradise, en Californie

 

 

 

 

🇺🇸 Incendies en Californie : au moins neuf morts.

L’incendie fait rage depuis jeudi dans le nord de la Californie tandis que, plus au sud, la célèbre station balnéaire de Malibu est menacée par un autre foyer qui se propage rapidement.

Paradise a été partiellement détruite par l’incendie baptisé « Camp Fire », qui s’est déclaré jeudi matin. Alimenté par des vents violents, le sinistre s’est propagé à grande vitesse, couvrant la ville d’épaisses fumées et de cendres. Il a ravagé plus de 280 km2, selon le département des pompiers de Californie, Cal Fire.

Alimenté par des vents violents, le sinistre, tardif dans la saison, s’est propagé dès l’aube vendredi à une très grande vitesse, couvrant la petite ville d’épaisses fumées et de cendres. Des centaines de maisons ont été détruites, ainsi qu’un hôpital, une station-service, de nombreux véhicules et plusieurs restaurants. « Je pense que nous avons perdu un lycée et au moins l’une des écoles élémentaires », a ajouté la maire de Paradise, Jody Jones, citée par le journal Los Angeles Times.

Plus de 2 200 pompiers se battaient contre les flammes, soutenus par des hélicoptères et des camions-citernes. « L’ampleur de la destruction que nous avons vue est vraiment incroyable et à fendre le cœur », a dit Mark Ghilarducci, du bureau des services d’urgence du gouverneur de Californie.

Neuf morts, vraisemblablement piégées par les flammes dans leur véhicule alors qu’elles tentaient de s’enfuir, a annoncé vendredi le shérif du comté de Butte.

Photo Noah Berger / AP

 

 

Feu dans le massif de la Nerthe à Marseille : les photos du BMPM

Le bataillon de marins-pompiers de Marseille est intervenu ce matin peu après 06h00 pour un feu de végétation dans le massif de la Nerthe (16e arrondissement). Malgré un terrain difficile d’accès car escarpé, Les 63 hommes et 27 engins engagés ont permis de limiter la surface brûlée à 2 ha. Le noyage est en cours.

>> Plus d’infos sur la page Facebook du Bataillon de marins-pompiers de Marseille.

Pollution, feux de forêt, ouragans… A quoi ressemble l’atmosphère de la Terre vue de l’espace ?

La Nasa vient de publier des images satellites montrant les aérosols émis sur la planète lors de la journée du jeudi 23 août. Les aérosols sont des masses de micro-particules, issues des activités humaines ou des catastrophes naturelles, qui circulent dans l’air ( et donc que nous respirons). En observant ces aérosols, on peut ainsi deviner où se situent les feux de forêt ou les ouragans, et visualiser les conséquences des émissions de CO2 sur la Terre.

Feux de forêt, ouragans, tempêtes de sable, pollution

En rouge, on retrouve le carbone présent dans la fumée des feux de forêt ou dans les émissions produites par les voitures et les usines. On relève la présence de cet aérosol en Amérique du Nord, touchée par plusieurs incendies ces dernières semaines, notamment en Californie, mais aussi en Afrique où des terres sont défrichées par le feu pour fertiliser les sols, explique l’Observatoire de la Terre de la NASA.

 

Photo de l’atmosphère de la Terre prise par la Nasa le 23 août 2018. — Photo Nasa

Hérault : le pyromane du Mont Saint-Loup arrêté ce matin

D’après nos confrères du Métropolitain, un habitant de Marseillan âgé de 22 ans a été interpellé ce vendredi matin, dans les minutes qui ont suivi plusieurs mises à feu dans la forêt du Mont Saint-Loup et du domaine mitoyen de Maraval, sur la route de Sète, à Agde. Ces incendies de végétation ont rapidement été maîtrisés par les sapeurs-pompiers du Sdis 34.

Dès l’alerte donnée, la police municipale d’Agde a engagé des patrouilles, dont des agents de la brigade de motocyclistes qui ont rapidement investi la zone, déjà touchée par de précédents feux de forêt suspects dans le Mont Saint-Loup, depuis ces derniers jours. Les policiers municipaux ont également recueilli des témoignages menant sur la piste du jeune suspect.

Cette mobilisation rapide a été efficace, puisque le pyromane présumé a été localisé et interpellé, vers 8h45. Il a été remis aux policiers de la sécurité publique du commissariat d’Agde, chargés de l’enquête sur ces incendies à répétition dans un même secteur boisé.

🇺🇸 Californie : Un Boeing 747 SuperTanker bombardier d’eau.

Plus de 14 000 pompiers venus de tous les États-Unis et même d’Australie et de Nouvelle-Zélande s’employaient mercredi à combattre de gigantesques incendies qui continuaient de progresser en Californie après avoir déjà dévoré des milliers d’hectares depuis près d’un mois. Pour lutter contre les flammes du plus grand feu de l’histoire de l’État américain, nommé « Mendocino Complex », les pompiers disposent notamment de l’aide de plusieurs hélicoptères et avions bombardiers d’eau, de deux énormes Douglas DC-10 et un même d’un Boeing 747.

Un Boeing 747 converti en avion bombardier d’eau :

En contrat avec Cal Fire, le 747 Supertanker est intervenu à plusieurs reprises contre l’incendie « Mendocino Complex ». Les pompiers ont donc à leur disposition cet avion d’« une capacité de 72.672 litres », comme l’explique L’Usine Nouvelle. Le 747-400 Global Supertanker est « l’avion bombardier d’eau avec la plus grande contenance au monde », capable de vider son réservoir en 6 secondes et le remplir au sol en 30 minutes. Cet appareil,  a été reconverti par l’entreprise Global Supertanker Services. Il peut larguer de l’eau du produit retardant sur les forêts. Il a été utilisé à plusieurs reprises sur le « Mendocino Complex », le feu le plus destructeur de Californie en termes de superficie brûlée dans l’histoire récente de cet Etat de l’ouest des Etats-Unis.

 

Photo d’illustration : 47 Supertanker en train de larguer du produit retardant lors des incendies en Californie (États-Unis). © Global Supertanker Services

🇵🇹 Portugal : 21 pompiers parmi les blessés.

La région touristique du sud du pays est confrontée à des flammes que les pompiers peinent à maîtriser. Des centaines de personnes ont été évacuées.

21 000 hectares sont déjà partis en fumés malgré les efforts des 1 400 pompiers et militaires déployés. Ce dispositif important, mis en place pour éviter la répétition des incendies dramatiques de l’été dernier (114 morts), a malgré tout été critiqué par des associations de pompiers qui ont dénoncé la « désorganisation des secours ». La densité des plantations d’eucalyptus, qui a pour particularité de s’enflammer rapidement, est également mise en cause.

39 blessés dont 21 pompiers :

Pour limiter l’avancée des flammes, plus de 1 300 pompiers sont dépêchés sur place. Les contenus des piscines sont réquisitionnés pour l’approvisionnement des hélicoptères. L’incendie a déjà fait 39 blessés, dont un grave. »Dix-neuf d’entre eux sont des pompiers » a précisé Patricia Gaspar. Des centaines d’habitants et de vacanciers ont été évacués des alentours de Monchique, une petite ville de 6000 habitants, à 160 kilomètres au sud de Lisbonne.

Un brasier attisé par le vent et la chaleur

« Il ne faut pas avoir l’illusion que cet incendie va s’éteindre dans les prochaines heures », a déclaré le Premier ministre lors d’une conférence de presse au siège de la Protection civile à Lisbonne. L’opération, a-t-il dit, « va se prolonger dans les prochains jours ».

« Les vents ont diminué d’intensité, nous n’avons plus de front actif et la situation est désormais globalement stabilisée mais nous allons rester vigilants car le risque d’incendie va rester élevé vendredi », a déclaré jeudi soir Patricia Gaspar, porte-parole de l’Autorité nationale de la protection civile. Bombardiers d’eau et hélicoptères ont poursuivi jusqu’au soir leur ballet entre mer et montagnes pour maîtriser le sinistre qui a calciné près de 27 000 hectares.

 

🇺🇸 Californie : Incendie historique.

Depuis quinze jours, la Californie connaît le plus gros incendie de son histoire récente.

Des flammes gigantesques, une colline transformée en immense brasier. Cela fait plus de dix jours que les pompiers poursuivent leur lutte acharnée contre l’incendie qui frappe la Californie (États-Unis), parfois en vain. Des quartiers résidentiels sont évacués et des centaines d’habitations sont réduites en cendres.  Des tornades de feux sont attisées par de violentes rafales.

Autour de Mendocino, au nord de San Francisco, 115 000 hectares ont brûlés, soit plus de dix fois la superficie de Paris.

La progression de l’incendie est telle, qu’il est sur le point de rejoindre celui de Redding, plus au nord et commencé il y a deux semaines. À eux deux, ces foyers forment le plus important sinistre de l’histoire récente de la Californie.

 

14 000 pompiers :

Plus de 14’000 pompiers combattent les divers incendies en cours dans l’Etat de Californie. Plusieurs milliers de personnes ont été évacuées depuis le début de cette série de sinistres. Certaines ont été autorisées à rentrer chez elles ces derniers jours.

Ces feux sont «extrêmement rapides, extrêmement agressifs, extrêmement dangereux», a déclaré Scott McLean, un chef adjoint du département californien des forêts et de la protection contre les incendies.

«Voyez comme c’est devenu énorme, en seulement quelques jours (…). Voyez à quelle vitesse cet incendie du Mendocino Complex est monté dans le classement des sinistres», a souligné M. McLean.

« La nouvelle normalité, avec laquelle il faudra apprendre à vivre »

« La saison des feux vient juste de commencer. Nous avons l’impression d’être au pic de la saison, alors qu’en fait c’est la situation que nous avons au début de la saison », dit-il. Le gouverneur de Californie, Jerry Brown, s’est rendu samedi sur certains sites en proie aux flammes, et a déclaré que « Cela participe d’une tendance, qui va devenir la nouvelle normalité, avec laquelle il faudra apprendre à vivre ».

En images : Les incendies en Californie vus depuis l’espace, c’est spectaculaire

Photos : NOAH BERGER / AFP

Canicule : 🇪🇸 l’Espagne et le 🇵🇹 Portugal s’embrasent.

Les flammes ravagent la végétation, rendue extrêmement sèche par la canicule : le sud de l’Espagne est en proie à des incendies majeurs.

 

Au Portugal, les pompiers luttent contre un gigantesque incendie dans la région de l’Algarve, alors que le pays affronte des températures caniculaires. Les flammes dépassent la cime des arbres. Au sud du Pays, à Monchique, un feu de forêt fait rage depuis plus de 72 heures. Plus de 1.000 hectares sont déjà partis en fumée. Quelque 800 pompiers, soutenus par 12 avions et hélicoptères bombardiers d’eau, tentent de venir à bout des flammes qui évoluent sur deux fronts.

Malgré le passage des Canadair, les flammes continuent de progresser sous le regard impuissant des habitants. Certains n’ont d’autre choix que de partir. Par mesure de précaution, deux villages ont dû être évacués. Le pays est encore traumatisé par les violents incendies de l’été 2017 : ils avaient fait 114 victimes.

 

Photo : AFP