🇺🇸 Incendie en Californie le bilan s’alourdit à 59 morts, les incendies font toujours rage.

Comme cela était redouté, le bilan des incendies en Californie a été revu à la hausse. Le « Camp fire », au nord, en est à sa 56e victime et le « Woolsey fire », au sud, a désormais fait trois morts. Ce qui porte ce nouveau bilan, toujours provisoire, à 59 victimes au total. Toutes n’ont pas été identifiées.

130 personnes toujours portées disparues. L’enjeu pour les autorités, alors que les incendies sévissent toujours dans la région, est aussi désormais d’établir un bilan le plus précis possible et surtout de lever le doute sur les nombreux disparus qui sont encore à déplorer. Pour ce faire, les effectifs des secours consacrés à cette tâche ont été presque doublés et à présent 461 personnes, aidées de 22 chiens spécialisés dans la recherche de restes humains, sont déployées sur le terrain.

A ce stade, le « Camp fire » a dévasté plus de 55 000 hectares de terrain, rayant ainsi de la carte la ville de Paradise, dans le comté de Butte, près de Sacramento, ne laissant plus que des carcasses de voitures, des maisons éventrées et de la végétation carbonisée. Située à 280 kilomètres au nord de San Francisco. Les feux ne cessant de progresser, les habitants ont été contraints de fuir la ville en pleine nuit. Ils se retrouvent sous des centaines de tentes dressées au pied levé à proximité de la ville dans la nuit.

Les pompiers californiens ont reçu une importante aide aérienne, mais le feu avance toujours. Dans le nord de la Californie, des précipitations pourraient venir en aide aux soldats du feu, mais pas avant la fin de la semaine prochaine. Les autorités locales ont également lancé une alerte à la pollution de l’air en raison des fumées. L’ordre d’évacuation est toujours en vigueur et ne devrait pas être levé avant plusieurs semaines. Les habitants dont les maisons ont été épargnées ne sont de toute façon pas près de pouvoir y vivre. « C’est un marathon, pas un sprint, mais nous allons y travailler tous ensemble et reconstruire », a déclaré Mark Ghilarducci, du bureau des services d’urgence de Californie.

L’origine des incendies n’a pas encore été identifiée mais plusieurs victimes ont lancé une action en justice à San Francisco contre le fournisseur local d’électricité Pacific Gas & Electricity (PG & E).

Photo JOSH EDELSON / AFP

Une vidéo d'un drone montre la dévastation à Paradise, en Californie

 

 

 

 

🇺🇸 Incendies en Californie : au moins neuf morts.

L’incendie fait rage depuis jeudi dans le nord de la Californie tandis que, plus au sud, la célèbre station balnéaire de Malibu est menacée par un autre foyer qui se propage rapidement.

Paradise a été partiellement détruite par l’incendie baptisé « Camp Fire », qui s’est déclaré jeudi matin. Alimenté par des vents violents, le sinistre s’est propagé à grande vitesse, couvrant la ville d’épaisses fumées et de cendres. Il a ravagé plus de 280 km2, selon le département des pompiers de Californie, Cal Fire.

Alimenté par des vents violents, le sinistre, tardif dans la saison, s’est propagé dès l’aube vendredi à une très grande vitesse, couvrant la petite ville d’épaisses fumées et de cendres. Des centaines de maisons ont été détruites, ainsi qu’un hôpital, une station-service, de nombreux véhicules et plusieurs restaurants. « Je pense que nous avons perdu un lycée et au moins l’une des écoles élémentaires », a ajouté la maire de Paradise, Jody Jones, citée par le journal Los Angeles Times.

Plus de 2 200 pompiers se battaient contre les flammes, soutenus par des hélicoptères et des camions-citernes. « L’ampleur de la destruction que nous avons vue est vraiment incroyable et à fendre le cœur », a dit Mark Ghilarducci, du bureau des services d’urgence du gouverneur de Californie.

Neuf morts, vraisemblablement piégées par les flammes dans leur véhicule alors qu’elles tentaient de s’enfuir, a annoncé vendredi le shérif du comté de Butte.

Photo Noah Berger / AP