Feux de Forêt

Cliquez ici pour télécharger gratuitement notre application mobile.

Fourragère au Sdis 34 : “Il n’y a pas de petits et de grands pompiers”

Jour historique pour le corps départemental des sapeurs-pompiers de l’Hérault, autrement dit le Service départemental d’incendie et de secours -Sdis 34-, avec deux décorations accrochées ce samedi matin au drapeau tricolore, lors d’une cérémonie sur le site du Château d’O du Département de l’Hérault : la médaille de bronze pour acte de courage et dévouement, puis la fourragère que portent désormais les 3 382 casqués volontaires, 764 professionnels, 134 médecins, 112 infirmiers, 4 pharmaciens et 222 personnels administratifs et techniques.

Le préfet de l’Hérault, Pierre Pouëssel qui honorait cette cérémonie, a rappelé qu’il avait accepté d’accorder la fourragère à l’ensemble du corps départemental des pompiers, « qui s’est particulièrement distingué au cours d’opérations de secours et de lutte contre l’incendie, ainsi que dans des situations exceptionnelles face aux risques et lors d’événements météorologiques, dont le récent épisode neigeux. Il a fallu venir en aide à 3 000 automobilistes et 800 routiers bloqués sur les autoroutes A9, A75 et A750. Il y a eu également les crues catastrophiques de Lamalou-les-Bains, en septembre 2014, de Grabels en octobre 2014, celle de Lodève et de Ganges, un an plus tard et les grands feux de forêt : à Mèze et de Fontanès à Assas, en août 2010, à Bessan, en juillet dernier, à Saint-Pons-de-Mauchiens, en août dernier, de Grabels et de Rosis, toujours l’été dernier. Et puis, le tragique incendie de végétation à Roquessels, où Jérémy Beier a perdu la vie. Jamais, nous n’oublierons Jérémy et nous avons une pensée à sa maman, présente ici, ainsi qu’aux trois rescapés qui gardent des séquelles ».

« Excès de soleil, de vent, de pluie et de neige »

Pierre Pouëssel a évoqué ce climat méditerranéen indomptable et « qui se distingue par ses excès, de soleil et de vent fort, l’été, synonymes de feux de végétation, des excès de pluies, d’eau et quelquefois de neige, entraînant crues, tempête de neige et des opérations difficiles au secours de naufragés. Lors de la récente paralysie de Montpellier à cause de la neige, l’État n’a pas failli, je remercie et félicite le lieutenant-colonel Gilles Viriglio du Sdis 34 pour la parfaite gestion de la situation pendant deux nuits blanches ».

S’adressant aux casqués du Sdis 34, le préfet a relevé que, « vous êtes toujours sur le terrain pour faire face à ces risques naturels. Votre rôle humain en tendant la main aux victimes pour les relever est récompensé par cette distinction collective méritée ».

Après Antarès, voici NexSis

Avant lui, Kléber Mesquida, le président du conseil départemental de l’Hérault, président du conseil d’administration du Sdis 34, s’est félicité de la remise de cette fourragère, révélant qu’après l’adoption du système d’alerte Antarès, l’avenir passait par NexSis, performant pour le traitement de l’alerte : « Il faut faire vite pour envoyer les moyens dès l’alerte reçue. NexSis va permettre une mutualisation de tous les services d’urgences pour une véritable chaîne de secours : les pompiers, le Smur et le Samu, les policiers, les gendarmes seront branchés NexSis. Les véhicules du Sdis 34 vont être équipés d’un système performant permettant leur géolocalisation en direct sur les grands tableaux au Centre opérationnel d’incendie et de secours, le Codis 34 ».

Kléber Mesquida a annoncé que cent postes de sapeurs-pompiers professionnels seront créés sur cinq ans, c’est à dire vingt par an, confirmant le projet d’implantation à Gignac de l’unique centre de formation de la région Occitanie, « qui servira aux pompiers de l’Hérault pour qu’ils soient aguerris. Les pompiers d’aujourd’hui doivent subir une formation pointue, les interventions actuelles sont totalement différentes de celles auxquelles les anciens et vaillants pompiers étaient confrontés il y a 40 ou 50 ans ».

Le président du Département n’a pas manqué d’évoquer les projets de modernisation et de construction des casernes de pompiers dans le département, comme à Cassagnoles, un petit village du Minervois, loin de Montpellier, mais pas oublié.

« Cette distinction nous honore »

Lors de son discours, Kléber Mesquida a failli verser des larmes en évoquant la tragédie de Roquessels, ce 10 août 2016, au nord de Béziers. Très émue, la voix cassée, à deux doigts d’éclater en sanglots, le président du Département de l’Hérault s’est adressé à la maman de Jérémy Beier : « Nous sommes de tout coeur avec vous, nous serons toujours avec vous ». Très dignes, la maman et le frère de Jérémy, « mort au feu », Thomas Beier, se sont vus remettre la fourragère, ce samedi, lors de cette émouvante cérémonie officielle.

Kléber Mesquida a eu une forte pensée aux trois collègues de Jérémy, Lucas, Didier et David, rescapés de cette gigantesque langue de feu, qui a surpris le groupe d’intervention feux de forêt -GIFF-, sur cette cime boisée de Roquessels, l’été 2016. Didier et Lucas, toujours en souffrance, étaient là, ce matin : « Nous admirons votre courage, soyez forts », a dit le président du Département de l’Hérault, visiblement très affecté.

Le colonel Eric Florès, directeur du Sdis 34 a inauguré les discours, en alliant l’art et la manière. Très humain, il a marqué les esprits : « Il n’y a pas de petits et de grands pompiers. Cette distinction honore tous les pompiers du département, des femmes et des hommes qui répondent présents au quotidien, jour et nuit. Cette fourragère et cette médaille de bronze pour acte de courage et de bravoure sont des récompenses collectives, du sapeur au colonel, du plus petit centre d’intervention aux centres de secours principaux, des actifs, mais également des anciens et des familles. Cette fourragère nous oblige et obligera vos successeurs ».

>> Notre vidéo : la remise de la fourragère

77 casqués professionnels promus

27 sapeurs-pompiers professionnels ont été promus au grade supérieur, à l’occasion de cette cérémonie. Ces officiers et sous-officiers sont en poste dans les deux casernes de Montpellier -les centres de secours principaux Jean Guizonnier, à la Mosson-la Paillade et Max Dormoy, à Montaubérou-le Millénaire-, à Agde, Béziers, Sète, Pézenas, Clermont-l’Hérault, Saint-Pons-de-Thomières, Sérignan, Frontignan, Lunel, la Grande-Motte, au groupe de secours en montagne et en milieu périlleux et au centre départemental d’appels d’urgence, le CDAU implanté à Vailhauquès.

Ce fut également un moment important dans la carrière de 50 adjudants professionnels, promus sur la commission administrative paritaire -CAP- de cette année et qui ont reçu leur galon. Cette date du 17 mars 2018 restera gravé dans la mémoire de ces 77 casqués héraultais.

Cinq retraités présents

Un discours authentique, sincère du colonel Eric Florès qui est allé droit au coeur de cinq anciens du Sdis 34, des retraités invités à cette cérémonie historique : le lieutenant-colonel Daniel Gil -Montady-, le capitaine Jo Bernard -Capestang-, le lieutenant Roger Bardoux -Pézenas-, le sergent Patrick Molina -Magalas- et le caporal André Diaz, qui fut en poste à la caserne de Montagnac. Le directeur du Sdis de l’Hérault a chaleureusement remercié le préfet et le président du Département de l’Hérault pour l’attribution de la fourragère et les efforts financiers non négligeables pour doter les pompiers de casernes et de moyens adaptés aux missions : 80’411 interventions l’année dernière, en hausse de 4,87% par rapport à 2016.

Alors que cette cérémonie historique pour le Sdis 34 s’achevait, des sirènes sur l’avenue des Moulins nous rappelait que les sapeurs-pompiers de l’Hérault effectuent une intervention toutes les sept minutes.

Le préfet de l’Hérault, le président du Département et le directeur du Sdis 34 passe les troupes en revue. Photo JMA. Métropolitain.
Le slogan cher aux pompiers du Sdis 34 : « Toujours Proches ». Photo JMA. Métropolitain.
Le colonel Christophe Durand, directeur départemental adjoint du Sdis 34 face aux pompiers du Sdis 34 présents à cette cérémonie. Photo JMA. Métropolitain.
Le drapeau du Sdis 34 décoré de la fourragère et de la médaille de bronze par le préfet de l’Hérault. Photo JMA. Métropolitain.
La fourragère accrochée au drapeau du Sdis 34 par le préfet de l’Hérault, Pierre Pouëssel. Photo Sdis 34.
Le président du Département de l’Hérault, Kléber Mesquida remet la fourragère au colonel Christophe Durand, directeur adjoint du Sdis 34. Photo Sdis 34.
Les cinq retraités du corps départemental des sapeurs-pompiers de l’Hérault présents à la cérémonie. PhotoJMA. Métropolitain.

Réagir

FIL D’ALERTES

L’application mobile de Feux de Forêt est disponible sur iOS et Android. Cliquez ici pour la télécharger gratuitement.

Pour toutes les infos défense et sécurité civile, rendez-vous sur Secours Info.